Recherche

Tower News

Presse libre

Catégorie

Presse

Eric Boschman et Cynthia Simpson s'unissent pour aider les sans-abris ce jeudi 26 mars

RENDEZ-VOUS ce jeudi à 9h30 

Cynthia Simpson, présidente de l’Asbl Solidarité Grands Froids et Eric Boschman
s’unissent pour venir en aide aux plus démunis. 
 
Au départ un spectacle imaginé par Eric Boschman « Ni dieux, ni maîtres mais des amis » au profit de 6 associations dont l’Asbl Solidarité Grands Froids…

En raison du Covid-19, le spectacle est reporté au 22 septembre… Mais vu l’urgence dans laquelle certains se retrouvent face à cette pandémie, Eric Boschman a décidé de donner un coup de main à Cynthia Simpson, présidente de l’association Grands Froids.
A deux, et épaulé par l’équipe de l’asbl Solidarité Grands Froids, ils vont cuisiner ce jeudi 26 mars à partir de 9h30 dans les locaux de l’asbl – 74 rue du Danemark à Saint Gilles. Eric sera sur place pour concocter 60 repas qui seront distribués dans l’après-midi dans la rue.
Si le sujet vous interpelle, je suis à votre disposition pour vous mettre en contact avec Cynthia ou Eric – soit en amont, soit pendant l’action. Je devrais recevoir quelques visuels ou une petite vidéo le jour J.

Solidarité Grands Froids  Sa mission principale «Aider à mieux vivre dans la rue». Et plus précisément: l’aide aux personnes en difficulté morale, physique ou sociale par l’organisation d’actions de récolte de fonds et de biens matériels redistribués aux démunis.
Les principaux bénéficiaires des actions quotidiennes sont les sans-abri de la région bruxelloise qui peuvent bénéficier tout au long de l’année de vêtements, produits de soins, chaussures, …
 » Nous fonctionnons uniquement avec une équipe de bénévoles, qui, en fonction de leur disponibilité et envies, nous aident dans l’accomplissement des différentes tâches. Du tri à la distribution, de l’encadrement lors des activités plus festives ou encore de la récolte de dons.

C’est grâce à un noyau fort de plus de 100 bénévoles que nous arrivons à faire fonctionner notre ASBL 365 jours par an. »

ACTIFS TOUTE L’ANNEE 
Chaque hiver, l’ASBL aide plus de 5000 personnes et plus de 35 associations caritatives qui en ont fait la demande.

« Nous fonctionnons selon un schéma solidaire à côté des dons ponctuels en nature de certains sponsors, les stocks proviennent majoritairement de la générosité des particuliers. « 

LES ACTIVITÉS PARALLÈLES :


    • L’organisation d’évènements thématiques, tels que la fête de Noël ou Pâques, pour le plaisir des enfants vivant en situation précaire.

    • L’éducation des enfants démunis, par l’organisation d’une bibliothèque sur les sites d’hébergement d’urgence ainsi que la création de salle de jeux d’éveil destinée aux 0-3 ans.

    • Une rentrée scolaire pour tous : nous fournissons 500 kits scolaires aux enfants dont les familles se trouvent en difficulté.

    • Des soins médicaux gratuits : grâce à un dispensaire ouvert aux plus démunis à Bruxelles. Car beaucoup encore n’ont ni couverture mutuelle, ni carte médicale, ce qui rend leur accès aux soins médicaux problématique.

    • Ce dispensaire, tenu par un médecin et une infirmière (tous deux bénévoles), assure l’accueil et les premiers soins aux patients amenés ou référés par les équipes de maraudes de Bruxelles.

    • L’aide à la réinsertion des personnes précarisées dans une vie « normale », nous les soutenons dans cette action par le don de « kit de départ » qui inclut le nécessaire pour une installation en logement définitif.
Plus d’infos sur https://sgf.sinapse.be/fr/nous-contacter/

Article mis en avant

Viva For Life : lettre ouverte de Radio 27

Radio 27 est une webradio associative dans le Brabant wallon souhaitant couvrir l’actualité avec un autre regard que celui de la presse classique.

Le 19 décembre dernier, Radio 27 organisait une émission de quatre heures à quelques pas du fameux « cube » de Viva For Life. Le thème de cette émission portait sur la pauvreté en Belgique. En émettant quelques critiques assez vives sur l’Opération Caritative de la RTBF.

Dans les éditions de l’Avenir, Renaud Tockert, administrateur de Cap 48 et de Viva For Life, regrettait ne pas avoir été invité à ce débat, qui se tenait pourtant à 400 mètres du Cube.

Radio 27 réagit : via une lettre ouverte, elle lance une invitation :


Nivelles, le 21 décembre 2018.

Cher Monsieur Tockert,

Administrateur délégué de CAP 48 & Viva For Life

Ce mercredi 19 décembre, et pour la deuxième année consécutive, Radio27.be a ouvert largement ses antennes pour un marathon radio intitulé « 27 for Life » et ce à quelque 400 mètres à vol d’oiseau du cube de votre opération.

Là où vos animateurs se contentaient de nourriture et d’argent liquides, notre modeste ambition était de proposer des analyses et des débats solides. Là où la nécessité d’attirer du monde vous obligeait à déployer du décor et des ficelles marketing, notre propos était de donner la parole à ceux dont la nécessité est le quotidien et les bouts de ficelle un art de vivre.

Nos auditeurs, Monsieur Tockert, sont perçus non comme des consommateurs d’idées reçues et de productions de l’industrie culturelle, mais comme des individus intelligents et actifs, eux-mêmes aptes à l’expression et à la création.

Vous avez regretté, dans les colonnes du journal L’Avenir de ne pas avoir été invité à notre antenne et devoir sans cesse vous justifier. C’est pourquoi nous vous proposons d’organiser ensemble, à votre meilleure convenance, un débat public, relayé notamment via nos antennes. Croisons vos méthodes et vos résultats avec notre vision et les paroles d’acteurs de terrain.

Nous vous prions d’agréer, cher Monsieur Tockert, l’expression de nos  salutations les plus cordiales.

Pour le collectif Radio 27

Thierry Toussaint
            Coordinateur

Pour voir et écouter l’émission du 19 décembre :

Visite Royale en Brabant Wallon

Les Souverains ont rendu visite à trois localités du Brabant Wallon ce 11 décembre.

La société informatique Odoo, une ferme et le bain de foule à Jodoigne.

Restructuration aux Éditions de l’Avenir

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles défend le pluralisme de l’information et la qualité de l’emploi

Attentif aux inquiétudes légitimes du personnel des Éditions de l’Avenir, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles tient samedi à l’assurer de son soutien.

« Le gouvernement de la FWB est particulièrement attentif à la situation et à toute initiative visant à dégager une solution assurant la pérennité de l’Avenir, la qualité de l’information – en particulier locale – et la préservation de l’emploi » réagit le Ministre-Président Rudy Demotte. « L’énergie et le volontarisme affichés par le personnel pour sauvegarder leur emploi mais au-delà pour préserver leur journal forcent le respect », ajoute-t-il.

La priorité du Gouvernement demeure le maintien du pluralisme de l’information et la défense du personnel des Éditions de l’Avenir afin de garantir, sur le long terme, la qualité et le professionnalisme de leur travail quotidien.

Editions de l’Avenir : Les syndicats représentent l’ensemble des travailleurs et s’emploient à préserver leur avenir

SETCACNE
Le front commun syndical SETCa-CNE s’étonne de ne pas être convié à la rencontre qui se tiendra ce jour entre l’AJP et la Ministre De Bue concernant la situation aux éditions de L’Avenir. Les organisations syndicales rappellent que ce sont elles qui sont officiellement mandatées pour représenter les travailleurs. Elles sont bien déterminées à mettre tout en œuvre pour exercer leur droit à l’information comme prévu dans la phase un de la procédure Renault et à préserver les intérêts du personnel qu’elles représentent.

Pour rappel, en octobre, la direction du groupe annonçait la mise en œuvre d’un plan de restructuration. 60 emplois pourraient ainsi passer à la trappe, soit près de 25% des travailleurs. Les réunions entre direction et syndicats dans le cadre de la première phase d’information de la procédure Renault se sont poursuivies ces dernières semaines.

Ce lundi 20/11, l’union professionnelle AJP (Association des Journalistes professionnels) a interpellé la Ministre De Bue dans un courrier, lui demandant de geler le plan de restructuration en cours au sein du groupe L’avenir. Suite à cette interpellation, une rencontre a été fixée ce mercredi avec l’AJP au cabinet de la Ministre.

Les organisations syndicales SETCa et CNE tiennent à rappeler qu’elles sont les seules organisations reconnues sur le plan de la concertation sociale Elles sont signataires de la CCT n°5 et représentent le personnel en délégation syndicale, en conseil d’entreprise et en CPPT. En tant qu’organisations syndicales représentatives des travailleurs, la CNE et le SETCa s’étonnent de ne pas avoir été conviés à la réunion de ce mercredi.

La phase un de la procédure Renault est actuellement en cours. Le front commun syndical tient également à rappeler que cette phase essentielle doit permettre aux représentants des travailleurs de poser toutes les questions relatives aux raisons de la restructuration mais également de proposer des solutions alternatives au projet proposé par le groupe. C’est bien là notre objectif : garantir un maximum d’emploi dans une entreprise pérenne qui fournira un journal de qualité.

En tant que représentants officiels des travailleurs, nous sommes déterminés à préserver leurs intérêts. Nous ne pouvons suspendre la procédure Renault sans avoir un projet concret à proposer aux travailleurs. Parmi les options envisageables, le portage est une solution pour disposer du temps nécessaire à la mise en place d’un plan qui garantira la pérennité du journal et des conditions de travail correctes pour le personnel.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑